01.11.20

#155

Nicolas Chartier

Aramisauto Apprendre à être un leader

01.11.20

Nicolas Chartier - Cofondateur d'aramisauto

Nicolas Chartier – Cofondateur d’Aramisauto

Monter un business, c’est dur. 

Monter un business en pleine crise, c’est très dur. 

Monter un business dans un marché démodé, ultra-réglementé, où l’expérience client est pourrie, en pleine crise financière, c’est un travail de titan. 

Et si ce business concernait la vente de voitures sur internet en 2001, alors c’est quasiment impossible. 

J’ai bien dit quasiment. Car avec Aramisauto, Nicolas Chartier l’a fait. 

“On est entrés dans le marché automobile car c’était un marché B2C, très important – le deuxième budget de consommation des ménages – qui était totalement contrôlé par les constructeurs automobiles et qui, surtout, n’était pas du tout adapté aux attentes des consommateurs.”

Lancé en septembre 2001, ce que Nicolas et son associé Guillaume Paoli ont réussi à faire d’Aramisauto donne juste le tournis. Après quasiment 20 ans d’existence, ils ont réussi à faire de leur marque une référence dans le monde de l’automobile (au point d’intéresser un certain groupe PSA), à se lancer dans plusieurs pays, à faire travailler plus de 500 personnes – cela en faisant attention à ne jamais se reposer sur leurs lauriers, à toujours avancer et en sachant faire preuve d’agilité pour toujours rester pertinents. 

“Tous les jours je me remets en question car tous les jours j’apprends de nouvelles choses. Chaque jour je dois réfléchir à la meilleure façon de faire en fonction de comment ma boîte avance.”

Des questions à se poser avant de se lancer à comment faire perdurer son business en passant par les inévitables épreuves rencontrées, dans cet épisode de Génération Do It Yourself, Nicolas Chartier nous donne toutes les clés de sa réussite. 

Il explique l’importance d’avoir une mission claire, de savoir pourquoi tu fais ce que tu fais pour réussir à aller où tu veux aller. Du besoin d’avoir une méthode et des process clairs. Revient sur la nécessité d’avoir une culture d’entreprise et d’apprendre à devenir un leader, en n’hésitant pas à faire appel à un sensei pour réussir à voir les choses que l’on ne voit pas autrement. 

“Quand tu es CEO, ta responsabilité première c’est d’apprendre.”

Enfin Nicolas nous parle également des difficultés qu’il a rencontrées (et en 20 ans forcément, tu en rencontres), de la première voiture qu’il a vendue mais jamais livrée, de comment internet et le secteur a changé … Un épisode plein d’apprentissages pour réussir à faire perdurer son business. 

On a parlé : 

On a cité des anciens épisodes : 

Un grand merci à Brendan Natral pour la mise en contact. 

Un coucou à mon associé Laurent Kretz

La musique du générique vous plaît ? C’est à Morgan Prudhomme que je la dois ! Contactez-le sur : https://studio-module.com

// Épisode enregistré avant le second confinement lié à la pandémie de Covid-19 //

À (re)lire sans modération

Résumés des épisodes, articles sur l’entrepreneuriat et le monde du podcast en France.

Voir tous les articles
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU

Dans la vraie vie, Matthieu dirige cosavostra, une agence digitale internationale qui conseille accompagne ses clients pour se développer dans le monde numérique. Grâce à sa StreetCred qui franchit les frontières et son équipe de choc des plus téméraires, CosaVostra accompagne des startups, des PME et les entreprises des plus prestigieuses de l’univers dans leur croissance. Si vous voulez soutenir GDIY et travailler avec l’agence de 2030 : cliquez ci-dessous !