04.11.20

#156

Richard Orlinski

Sculpter sa vie comme une oeuvre d’art

04.11.20

Richard Orlinski podcast Génération Do It Yourself
3.7/5 - (4 votes)

Richard Orlinski

 

Chez certains, tout semble facile.

Ils enchaînent mille projets avec succès, sautent de monde en monde avec une facilité déconcertante et vous donnent clairement envie de les détester (et la plupart du temps vous n’y arrivez même pas car, évidemment, ils sont hypers sympas et terre-à-terre histoire de bien compléter le tableau). 

Richard Orlinski fait partie de cette catégorie de personnes. On parle quand même d’un mec qui expose et a ouvert des galeries à son nom aux quatre coins du monde. Qui a décroché un disque d’or (chose qu’il a apprise 3 ans après) et remplit l’Olympia avec son one man-show. Et comme si ça ne suffisait pas, qui a vendu des milliers de livres, qui s’apprête à sortir un documentaire avec Netflix, à monter une agence d’influence et à se lancer au cinéma. 

Cerise sur le gâteau : il est vraiment sympa.  

Vous comprenez pourquoi je le voulais sur Génération Do It Yourself. Et pourquoi c’est un épisode que vous devez ABSOLUMENT écouter. 

 

“Je suis peut-être un enfant qui n’a pas grandi et qui continue à vouloir explorer plein de choses.”

 

Comment on devient Richard O. ? Voilà la question à laquelle on essaie de répondre au fil de cet épisode un peu particulier. 

Comment on passe d’un jeune enfant terrorisé, d’un adolescent perdu ayant connu une enfance difficile à un entrepreneur à succès ? Surtout, comment on jette tout par la fenêtre pour se concentrer sur ce qui nous rend heureux, sans aucune garantie de réussite ? Puis comment, en 20 ans, on se réinvente dans son milieu, celui de l’art, mais on réussit à se transformer et à toucher à autant de choses ?

 

“C’est le challenge qui m’excite. Il ne faut pas me dire qu’une chose est impossible.”

En plus de cela, il m’explique aussi comment il vit avec les critiques : celles du milieu de l’art, des médias, des gens et comment il y fait face. Du lien qui existe entre art et business, de l’importance de savoir se vendre pour gagner en notoriété et de comment il fixe le prix de ses oeuvres. 

Il revient également sur ce que cela fait, quand on devient un tel phénomène, cité dans Question pour un champion ou tout le monde veut prendre sa place mais aussi dans des morceaux de rap. Sur ses liens avec les stars (y compris son pote Georges Clooney) et sur pourquoi il se sent fier d’être un artiste dit populaire. 

Et, si vraiment il vous en fallait plus : Richard nous explique comment il a l’idée de ses oeuvres, comment il s’est lancé dans son one-man-show avec l’aide de Laurent Baffie et Kev Adams, comment il éduque ses enfants et son point de vue sur le succès, le bonheur et la chance.

“De voir les gens réussir, ça m’a donné envie de réussir à mon tour.”

Un épisode à écouter ne serait-ce que pour cette incroyable aventure humaine.

On a parlé :

Il vous conseille de lire Pourquoi j’ai cassé les codes, son livre.  

On a cité des anciens épisodes :

Un GRAND merci à Evelyn Platnic Cohen de The Artist Academy pour la mise en relation. 

Un shout spécial à Shanna, son assistante et Jean-Pierre son metteur en scène !

Une pensée pour ma maman. 

Merci à Morgan Prudhomme pour la musique et le mixage. Allez tous le contacter sur studio-module.com !

À (re)lire sans modération

Résumés des épisodes, articles sur l’entrepreneuriat et le monde du podcast en France.

Voir tous les articles
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU

Dans la vraie vie, Matthieu est le président de  cosavostra, une agence digitale internationale qui conseille et accompagne ses clients pour se développer dans le monde numérique. Grâce à sa StreetCred qui franchit les frontières et son équipe de choc des plus téméraires, CosaVostra accompagne des startups, des PME et les entreprises des plus prestigieuses de l’univers dans leur croissance. Si vous voulez travailler avec l’agence de 2030 : cliquez ci-dessous !