08.09.19

#95 Cédric Villani – Comment laisser une place au hasard pour découvrir des mondes incroyables ?

L’invité de cet épisode de Génération Do It Yourself est un gars à part. Un scientifique, lauréat du prix Fields, directeur de l’institut Henri-Poincaré, professeur, auteur, et député. Cédric Villani c’est un ovni, un touche-à-tout compulsif, curieux de tout … y compris de podcast, raison pour laquelle il a accepté de participer au mien ! 

Il est entré dans les locaux de CosaVostra en lançant un bonjour comme on en reçoit peu. Tout de suite, toute la pression que je ressentais à l’idée de l’interviewer est tombée. Car si son univers est assez éloigné du mien plus “business”, Cédric Villani a parfaitement sa place dans ce podcast où je tente de vous faire découvrir le parcours de personnalités qui ont fait grand saut. Et le grand saut, ça il l’a fait ! Loin de moi l’idée (ou l’envie) de prendre une quelconque position politique, mais simplement de retracer l’aventure de cette personnalité hors normes. 

“C’est toujours dur de se présenter. Mais il y a trois moteurs qui me définissent : la curiosité, la liberté et mon rapport aux autres.” 

De son enfance à Toulon dans une famille de professeurs et d’artistes à son entrée à Normale, accompagné de son walkman pour se donner de la force – Cédric nous parle de son premier amour les mathématiques. 

Entre deux concepts qu’il vulgarise, il en profite pour encourager les jeunes filles à se tourner vers les sciences (un message que je ne peux que soutenir avec mes deux filles) et nous raconter comment il a dû, pendant  6 mois, cacher à ses enfants et ses parents qu’il était le lauréat de la médaille Fields. 

“Les mathématiques, c’est un monde merveilleux, plein de couleurs, de subtilités et de spécialités.”

Mais n’allez pas croire que l’on parle seulement de maths ! Loin de là, on parle transmission de savoir, éthique, musique italienne, BD, organisation, sommeil (c’est un partisan des micros siestes) et, forcément, un peu politique aussi. Sa rencontre avec Macron, ses prises de bec avec Mélenchon, son temps à l’Assemblée, le rapport Villani et même la rémunération et le train de vie des députés, il ne passe rien sous silence et c’est un vrai bonheur ! 

“Les gens le sentent quand on est honnête. Ils savent dire si on est dans l’empathie ou juste dans la façade.” 

Un épisode passionnant, riche en enseignement pour lequel je le remercie lui ainsi qu’Ania Ould Lamara Kaci et Yemsel Bougherara ! 

Si vous voulez en savoir plus sur Cédric Villani, vous pouvez le contacter sur toutes les plateformes ou lui parle directement dans la rue si vous le croisez (“on a jamais fait mieux pour communiquer !”) ou lire ses livres

Immersion – De la science au Parlement 

Théorème Vivant – pour ceux qui possèdent un master 2 en mathématiques. 

Ode à l’imperfection 

Et dans un autre style, ses BD avec Edmond Baudoin, un illustrateur de génie : Rêveurs lunaires historiques : Quatre génies qui ont changé l’Histoire et Ballade pour un bébé robot. Ainsi que La parade colorée : conte photographique en partenariat avec l’incroyable Lisa Rose. 

Et si vous n’aviez plus de quoi lire car vous êtes comme ma Louise, il recommande : 

Le chef d’oeuvre de Romain Gary, les racines du ciel (c’est Yannick Jadot qui lui a conseillé). 

The Idea Factory: Bell Labs and the Great Age of American Innovation de Jon Gertner. 

🙏 N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et AUSSI de laisser un gentil commentaire sur iTunes avec 5 étoiles 🙂

Si vous cherchez une armée de passionnés pour vous développer sur le digital et l’innovation -> contact@cosavostra.com