23.06.19

# 84 Héloïse Pierre – Topla – En France, on est uniquement excellent pour les excellents

Je reçois souvent des matheux sur ce podcast, la plupart d’entre eux finissent par faire carrière dans la finetech, les finances ou encore dans les fonds d’investissement. Pour Héloïse Pierre, c’est une autre histoire.

Elle, elle a décidé de se servir des maths comme d’un tremplin pour éduquer les tous petits et leur transmettre des valeurs humaines, à travers la langue qu’ils comprennent le mieux, celle du jeu !

**Je dédie cet épisode à ma fille, qui sera un jour une fusée en maths, et une personne aussi forte et inspirante que HéloÏse.**

Après quelques années à enseigner les maths aux enfants, alors qu’elle jongle entre son Master à Sciences Po, sa licence en mathématiques à la Sorbonne et son bénévolat auprès de l’UNICEF, Héloïse dresse un triple constat (chiffré, bien-sûr 😉 :

“40% des enfants entrent en 6ème avec un blocage en maths. Pendant un contrôle, 20% de la note dépend de la confiance en soi de l’enfant. On retient 90% de ce que l’on fait contre 20% de ce que l’on entend.”

Héloïse a alors 20 ans et décide de monter sa boîte, qu’elle appelle à l’époque Déclics et des Trucs. Elle séduit le jury d’un startup weekend en remportant le 1er prix grâce à… des cubes en origami.

Aujourd’hui, cette boite s’appelle Topla, elle existe depuis 5 ans, compte 5 employés et pèse une centaine de milliers d’euros. Mais son évolution n’a pas été un long fleuve tranquille :

2014 → 2015

Héloïse part sur un modèle économique de box en abonnement avec 3 associés, un petit wordpress et une campagne de crowdfunding à 3 mille euros pour lancer le premier kit.

→ La boîte remporte un second prix.

2015 → 2016

Topla se sépare de deux de ses associés, Héloïse rachète leurs parts et décide d’arrêter les box pour explorer le retail en poussant ses produits sur du multicanal, notamment chez Nature & Découvertes.

→ Double le chiffre d’affaire et fait 30 000 euros sans RSA

2016 → 2017

Levée de fonds de 300 000 euros pour lancer plus de types de jeux : kits éducatifs, jeux de société… et toujours plus de croissance. Bien que la boîte soit sous les feux des projecteurs et bénéficie d’une large couverture médiatique, le bon discours commercial reste encore à trouver.

Convaincre une maman qui elle même est traumatisée par les maths, c’est une longue et douloureuse épreuve.”

2017 → 2018

Héloïse se sépare de son associé et continue l’aventure en solo. Le lancement du jeu : The Moon Project grâce à une campagne de crowdfunding sur Ulule donne un coup de pouce à Topla malgré les “haters”.

→ Partenariats avec des marques engagées comme Monoprix, Citadium et Picwic

“Me séparer de mon associé a été l’étape la plus difficile de mon parcours entrepreneurial.”

Au bout de ce parcours, une fois Topla transformé en un boîte très convoitée, Héloïse décide de la vendre pour lui donner un seconde souffle, tout en continuant l’aventure par d’autres moyens.

On parle de sujets graves et délicats, des problématiques liées à l’enfance en France, de révolution dans les méthodes d’apprentissage, d’éducation, de valeurs et surtout d’impact.

“Je suis incapable de vendre des tableaux, ce que je fais doit avoir un impact, et pourquoi pas changer la face du monde.

Livres recommandés

Héloïse est fan de livres féministes :

Chimamanda Ngozi Adichie – Chère Ijeawele ou Un manifeste pour une éducation féministe

🙏 N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et SURTOUT de noter ce podcast sur iTunes (bande de feignasses, vous n’êtes pas assez à l’avoir fait).

pour travailler avec CosaVostra -> contact@cosavostra.com