16.06.19

#83 Perry Chen – Kickstarter – Un projet peut en cacher 100 000 autres

Cette semaine, c’est un épisode un peu spécial de GDIY que je vous propose car c’est le premier que je fais en anglais. Pour tous les anglophones, j’espère que vous comprendrez mon anglais et, pour tous ceux qui ne comprennent pas la langue de Shakespeare, pas de panique ! J’ai quand même pensé à vous et vous propose une version traduite. J’espère que vous régalerez autant à l’écouter que moi à le produire (ça s’entend, je n’arrête pas de rire !).

Quel est le point commun entre l’artiste conceptuelle Marina Abramović, le groupe de Hip-Hop De La Soul, Whoopi Goldberg, la poétesse féministe Annie Finch, le film Veronica Mars et le jeu de société Cards Against Humanity ? Un homme : Perry Chen, fondateur de la plateforme de financement participatif Kickstarter et invité de ce nouvel épisode de Génération Do It Yourself.

“Mon premier amour a été la musique, c’était la chose qui m’intéressait le plus”

A l’écouter, on a l’impression que Perry Chen a grandi dans le New York qu’on voit dans les films, celui des années 90, des graffitis, du début du hip-hop, des walkmans et de la naissance de MTV. On comprend mieux, du coup, pourquoi son premier amour est la musique !

Pourtant, ce ne sont pas des artistes de hip-hop qui changent sa vie, mais les DJs viennois Kruder & Dorfmeister en refusant de participer à un concert que Perry Chen voulait organiser (malgré une rémunération de 10 000$ et un gros paquet de weed). A ce moment-là, l’idée kickstarter naît. Un projet qui prendra 8 ans à maturer et qui, 10 ans plus tard, a permis à 164 758 projets d’être entièrement financés. Une véritable ode à la création !

“Cela m’a pris 8 ans entre le moment où j’ai eu l’idée et celui où je m’y suis consacré pleinement. Pendant ces 8 ans, l’idée a grandi en moi, elle n’est jamais partie et petit à petit, elle a pris toute la place”.

Perry Chen nous raconte tout dans cet entretien sans filtre ni tabous. On y parle création, hip-hop, bug de l’an 2000, argent et même flemme. Un épisode à ne manquer sous AUCUN prétexte !

Pour aller voir les projets artistiques de Perry : http://www.perrychenstudio.com/

Un grand merci à Thomas Jousse pour la traduction. Pour faire appel à lui c’est ici.

🙏 N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et SURTOUT de noter ce podcast sur iTunes (bande de feignasses, vous n’êtes pas assez à l’avoir fait).

pour travailler avec CosaVostra -> contact@cosavostra.com