07.07.19

# 86 Gérard Rancinan  -  L’audace, les convictions et la détermination pour monter au sommet

Commencer apprenti photographe, un peu par hasard, devenir le plus jeune photojournaliste de France à à peine 18 ans, shooter la guerre, la mode et de la photo d’art. C’est ça la vie de Gérard Rancinan.

Le photographe multi récompensé qui a tout photographié prend le temps, entre deux prix qu’il se voit décerner (mais ne va pas récupérer), de me laisser l’interviewer pour cet épisode XL de Génération Do It Yourself au milieu de ses oeuvres, dans sa galerie.


« Enfant, j’étais épris de liberté, malgré mes parents, malgré le collège jésuite. J’avais besoin d’ouvrir les fenêtres et de regarder le monde. »

Celui qui assume sa grosse tête et son côté grande gueule m’offre 2h30 d’un entretien sans filtre, cash, plein d’humour et de bonne humeur dans cet épisode de Génération Do It Yourself. Comment après avoir fini de couvrir la famine en Ouganda il est monté dans le premier avion pour tirer le portrait à Claudia Schiffer, son photoshoot avec le dalaï-lama ou Fidel Castro, ou encore comment, plus intéressé par la jeune blonde à côté de lui que par son CAP photo, il le loupe et est obligé de le repasser. Rien n’est tabou, il nous dit tout.

« Je suis un fou rationnel »

Un épisode passionnant, assez différent des autres qui vaut vraiment le détour. On parle évidemment photo (mon premier amour) mais aussi modernité, humanité, culot, responsabilité du photographe et beaucoup d’art. Car dans un monde où la photo est noire et blanche, Gérard Rancinan décide de voir la couleur et de faire de ses images une oeuvre. 

On cite aussi les épisodes précédents du podcast :

# 85 Hugo Mercier – Dreem – Comment une startup résout le mal du siècle ? 

# 82 Denis Troch – H-Cort Performance – Quand l’ancien entraineur du PSG devient préparateur mental des grandes entreprises 

# 81 Jacques Antoine Granjon – VEEPEE – l’aventure, l’hypercroissance, les marques et l’instinct

SURTOUT pensez à suivre Gérard Rancinan sur les réseaux sociaux pour suivre son travail et son actualité (notamment ses prochaines expositions à ne manquer SOUS AUCUN PRÉTEXTE) !


Mille merci à Virginie Mendelssohn De Verneuil qui m’a permis de rencontrer cet artiste et de passer un incroyable moment avec lui à parler photo, une discipline que j’adore. Renseignez-vous sur son association Maanaya qui fait un travail extraordinaire auprès des enfants de l’Île Maurice et en aidant les ONG à devenir autonomes.

Il conseille :
Beyrouth, chronique d’une guerre civile de Raymond De Pardon


🙏 N’oubliez pas de partager, c’est simple et ça m’apporte beaucoup, et SURTOUT de noter ce podcast 5 étoiles sur iTunes (bande de feignasses, vous n’êtes pas assez à l’avoir fait).


Pour travailler avec CosaVostra -> contact@cosavostra.com